pour chaque moment de la Journée

Le petit-déjeuner : rupture du jeûne de la nuit

Après le jeûne de la nuit, le petit-déjeuner représente la première prise alimentaire, qu’il soit pris au lever ou un peu plus tard dans la matinée pour ceux qui n’ont pas faim à ce moment-là. Ce repas est important et certains biscuits, consommés au sein d’un petit-déjeuner équilibré, peuvent représenter une alternative pratique pour ceux qui n’ont pas eu le temps de manger avant de se mettre en route.

Nos conseils nutrition - petit-déjeuner

Selon la recommandation du PNNS*

Un petit-déjeuner idéal se compose de :

  • Un produit céréalier : du pain de préférence complet ou aux céréales, des biscottes ou bien des céréales du petit déjeuner, en privilégiant celles qui contiennent le moins de sucres et de matières grasses. La consommation d’un produit céréalier est importante dès le matin pour atteindre l’apport quotidien recommandé en glucides de 50 à 55 % des apports énergétiques journaliers.
  • Un produit laitier : un bol de lait, un yaourt, un fromage blanc ou pourquoi pas une part de fromage. Pour atteindre les trois produits laitiers recommandés par jour, garant des apports en calcium et souvent en vitamine D.
  • Un fruit : 1 pomme, 1 banane, 2 abricots... à alterner avec un verre de jus de fruits 100 % pur jus (orange, agrumes…) ou une compote afin de varier les sources de vitamines, minéraux et fibres sans se lasser.
  • Une boisson : du café, du thé, de l’eau ou un bol de chocolat chaud, un « 2 en 1» qui conjugue à la fois boisson et produit laitier.
*Site Mangerbouger.fr

Exemples concrets de petit-déjeuner équilibré

Diversifier la composition du petit-déjeuner permet d’éviter la monotonie du premier repas de la journée.

petit-déjeuner équilibré - adulte sédentaire petit-déjeuner équilibré - adulte actif
Haut de page

Le goûter et la pause de l’après-midi : une pratique installée

La pause de l’après-midi peut être un moment de détente mais pour certains la prise d’un goûter est nécessaire car la faim se fait sentir après un repas de midi très léger ou après une activité physique.

Nos conseils nutrition - goûter

Le PNNS propose de choisir pour le goûter un ou deux aliments parmi les suivants :

  • Un produit céréalier : des biscuits céréaliers, du pain, contribuant à l’apport journalier en glucides complexes et en fibres,
  • Un produit laitier : un bol de lait, un yaourt ou du fromage selon les envies, contribuant à l’apport en calcium notamment,
  • Un fruit : frais ou en compote, apportant des vitamines, des minéraux et des fibres,
  • sans oublier une boisson pour s’hydrater.

Dans tous les cas il faut respecter sa sensation de faim et éviter de manger devant un écran.

Exemples concrets de goûter équilibré

Goûter équilibré - Primaire Goûter équilibré - Enfant
Haut de page

L’apéritif : un moment de convivialité apprécié

L’apéritif en France : ancré dans les pratiques1
Qu’il soit pris en famille ou entre amis, dans un bar ou à la maison, l’apéritif est devenu une sorte de rite de sociabilité, un moment de convivialité et d’échange privilégié2.

32% des Français prennent un apéritif au moins une fois par semaine3.

Que mangent-ils à cette occasion ?

89%des biscuits salés - surtout les crackers et les soufflés (type Chipster) - sont consommés à l’apéritif2. Généralement accompagnés de fruits à coque : cacahuètes, noix de cajou ou autres pistaches… sans oublier des crudités trempées dans la sauce pour suivre la tendance du « dipping ».

Exemple d’apéritif équilibré

Un apéritif avec TUC
  • Base 2000 kcal
  • 1 verre de
    cocktail de fruits
    (200 ml)
  • 15 g de spécialité
    fromagère à tartiner
    nature type Philadelphia
  • 3 radis découpés
    en rondelles
    (30 g)
  • 4 biscuits
    TUC Original
  • x4
  • • 221 kcal (11% RNJ)
  • • 7 g lipides (10% RNJ)
  • • 4 g AGS (20% RNJ)
TUC

1. « Nouveau regard sur les Français et l’apéritif », principaux résultats de l’étude sociologique menée de mars à septembre 2005 sous la conduite de Jean Pierre Poulain, sociologue en collaboration avec Marike Doizon et Laurène Roux, chargées d’étude. 2. Données CCAF, 2010. 3. Étude concurrentielle du marché des biscuits apéritifs - 2013.

Haut de page

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE LU